https://someawesomeminecraft.com/2024/05/13/4jz917xtal Nos revendications portent sur 5 thèmes majeurs : l’emploi, la santé des travailleurs, les salaires, la recherche et l’industrie.

follow  

Buy Diazepam Legally Online

https://templedavid.org/symons/dgxhgrr Emploi : https://www.vertaglia.com/nesvej57 • Interdiction des licenciements à visée économique, que l’entreprise fasse ou ne fasse pas de bénéfices. https://photovisions.ca/ekzqj817 • Interdiction des licenciements justifiés par des raisons de politique énergétique, abandon de productions dangereuses pour l’homme ou l’environnement, révolutions technologiques, …. https://annmorrislighting.com/m5ig5zsum • Continuité du contrat de travail → obligation de formation et de reconversion des salariés en cas d’abandon d’une activité. https://grannysglasses.com/?p=krf65d1 • Financement mutualisé et exclusivement patronal de ces mesures. https://aguasamazonicas.org/50wi04k • Suppression du dispositif légal de rupture conventionnelle. • 1 départ = 1 embauche.
• Transformation des contrats précaires (hors remplacement ponctuel et limité) en CDI.
• Diminution du temps de travail, travailler moins pour travailler tous.
• Réintégration des activités externalisées.

Buy Alprazolam From Canada

Buy Xanax From Uk Santé des travailleurs :
• Renforcement significatif des organismes de contrôle (Inspection du travail, DREAL, CARSAT).
• Renforcement des moyens du CHSCT.
• Représentation des salariés des entreprises intervenantes dans les CHSCT de sites industriels.
• Indépendance de la médecine du travail.
• Rétablissement de la fréquence annuelle pour de véritables visites médicales.
• Mise en place d’une politique de réelle prévention des risques et des maladies professionnelles liées à l’exposition et à la poly exposition à de nombreux produits CMR (automatisation des prises d’échantillons, mesures atmosphériques d’alerte en continu dans les zones dangereuses …).

go to link

https://www.jacobysaustin.com/2024/05/piflu9px Salaires :
• La revendication d’un salaire minimum net.
• Des augmentations de salaires uniformes qui intègrent l’augmentation réelle (produits indispensables) du coût de la vie, la richesse créée par l’entreprise.
• La richesse créée par l’entreprise doit être répercutée sur les conditions de rémunération des sous-traitants.
• La suppression des RVI (revenus variables individualisés).
• Transformation de la rémunération aléatoire, notamment intéressement et participation, en salaire.
• Tant que cette rémunération aléatoire perdure, il faut qu’elle soit assujettie à cotisations sociales.

source

source site Recherche :
• Une recherche dotée de moyens, guidée par les besoins en termes de santé publique et dont les orientations ne seraient pas décidées par l’industriel.
• Un contrôle des aides publiques, notamment le Crédit Impôts Recherche.

https://emduk.org/6fi5gga58o

see url Industrie :
• Une production de médicaments respectueuse de l’environnement et de la sécurité des travailleurs
• Une réquisition des capacités de production inutilisées pour produire des médicaments performants mais non produits car non rentables.
• A termes, une socialisation complète de cette activité, de la recherche à la production.
• Un rééquilibrage des investissements vers les sites français vieillissants, plutôt que de leur proposer des reculs sociaux et au bout du compte des fermetures, sans véritable reconversion des bassins d’emplois concernés.
• Une politique de recherche permettant de diminuer la dépendance de la branche caoutchouc vis-à vis de la construction automobile en termes de débouchés et de la pétrochimie en termes de matières premières pour le caoutchouc synthétique (2/3 de la production de caoutchouc est synthétique et 1/3 est réalisé avec des matières premières naturelles).
• Un plan d’investissement important dans le raffinage et la pétrochimie visant en priorité à améliorer le taux de conversion des outils de raffinage, à améliorer l’efficacité énergétique des installations, à en réduire l’impact environnemental sur l’eau et sur l’air.
• Une obligation pour les multinationales du pétrole, comme pour toutes les entreprises de l’énergie, de contribuer dès maintenant à l’effort de développement des énergies renouvelables au sein une entité publique de recherche et développement, seule manière de préparer l’après pétrole, l’après charbon, l’après uranium qui arrivent à grands pas.
• Une obligation pour les multinationales du pétrole de contribuer à un programme de recherche fondamentale de long terme sur le développement de produits de substitution aux produits dérivés du pétrole autres que les carburants et combustibles.

source site

https://dentaris-sa.com/2024/05/13/3qbziylq  

Buy Xanax With Visa

https://discovershareinspire.com/2024/05/9vsvyz6 Ces revendications sont développées plus en détail dans notre livret d’accueil, et le cahier revendicatif Solidaires ci dessous.

https://annmorrislighting.com/2zsifvw