Défense des revendications et transformation sociale

Indépendance

Démocratie

Tous ensemble

Solidarité

CHANTAGE

 

Voilà un mot que l’on ne trouvera certainement pas dans la belle charte éthique de Sanofi. Entre « Courage » et « Intégrité » par exemple (qui eux y figurent bien).

Pourtant, c’est bien ce vilain mot qui caractérise le plus fidèlement le comportement de la Direction des Affaires Industrielles de Sanofi à l’encontre du syndicat CGT et des salariés du site de Sisteron

A l’initiative de la CGT du site, le Comité d’Etablissement a voté une motion permettant à l’instance de saisir l’Inspection du Travail sur la suspicion d’une utilisation abusive de main d’œuvre précaire. Initiative justifiée par les précédents sur d’autres sites du groupe (Chimie, Vaccins) d’abus d’emploi de travailleurs précaires.

La réponse de la Direction ne s’est pas fait attendre : le groupe gèle les investissements prévus sur le site pour l’accueil de nouvelles productions.   

Ainsi, le groupe n’hésite pas à pénaliser l’activité d’un site employant près de 700 salariés, uniquement pour mettre au pas une organisation syndicale jugée sans doute pas assez perméable au « dialogue social » tel que le conçoit la Direction : des syndicats priés d’accompagner la politique « sociale » du groupe, surtout pas de la critiquer, encore moins de la contester.

 

  • SUD Chimie apporte tout son soutien aux salariés du site de Sisteron et condamne fermement le chantage de la Direction de Sanofi.
  • SUD Chimie exige que les investissements initialement prévus soient réalisés.