Défense des revendications et transformation sociale

Indépendance

Démocratie

Tous ensemble

Solidarité

Nouveau dossier: "Élections professionnelles CSE" dans la section Adhérents.

SUD CHIMIE accuse le Groupe Sanofi « d’avoir manqué à ses obligations de protection de la santé des salariés et des riverains du bassin industriel de Mourenx. »

SUD CHIMIE s’interroge sur le sens des responsabilités des dirigeants de Sanofi qui ne semblent pas s’être inquiétés plus que ça des conséquences d’une pollution jugée grave par les autorités. De la part d’une entreprise dont le leitmotiv est soi-disant la santé du plus grand nombre, ça fait désordre !

Le directeur du site de Mourenx a osé affirmer qu’il ignorait les faits, à savoir un rejet de bromopropane (produit cancérigène et mutagène) largement supérieur aux normes. Ne nous prendrait-il pas pour des idiots, salarié.es et riverains ?

Le groupe Sanofi, qui engrange les milliards et gave ses actionnaires mieux que des oies du Périgord, pourrait consacrer une infime partie de ses colossaux revenus pour investir sur tous ses sites et particulièrement les sites de production chimie (les plus sensibles en termes d’atteintes potentielles à l’environnement, à la santé des riverains et des travailleurs).

Aujourd’hui, les solutions techniques existent la plupart du temps, mais elles ont un coût et on ne peut que déplorer parfois l’impuissance des pouvoirs publics à les imposer à l’industriel (le chantage à l’emploi passe souvent par-là).

Il faut qu’une association puissante comme France Nature Environnement donne un bon coup de pied dans la fourmilière pour susciter une réaction des uns et des autres. Sanofi parce que son image de marque en prend un sacré coup et l’administration parce que c’est sa crédibilité qui est en jeu.

Cet accident aura également pour conséquence de porter le discrédit sur les salarié.es et pourrait impacter l’emploi.

SUD Chimie revendique la mise en place de moyens financiers et humains pour prévenir désormais toute dérive de ce type.

SUD Chimie revendique un suivi médical renforcé pour tous les salarié.es du site

SUD Chimie revendique un suivi médical pour tous les riverains, et cela aux seuls frais de Sanofi

SUD Chimie revendique l’implication du CHSCT dans ces suivis

Extrait du journal MEDIAPART

Des rejets toxiques à des niveaux astronomiques dans l’usine Sanofi de Lacq

PAR JADE LINDGAARD ARTICLE PUBLIÉ LE DIMANCHE 8 JUILLET 2018.

L’usine Sanofi du bassin de Lacq, dans les Pyrénées- Atlantiques, émettait au printemps 2018, date des dernières mesures disponibles, jusqu’à 190 000 fois plus que le maximum autorisé d’une substance cancérogène et susceptible d’altérer la fécondité. Mediapart a eu accès à un rapport qui détaille la gravité de la situation. Représentant·e·s écologistes et syndicaux s’alarment mais l’État ne sanctionne pas.

                                         Archives

Tous les éditos….